sábado, 16 de abril de 2016

3 ESO FRANÇAIS 3 ÈME ÉVALUATION

3 ESO 3ÈME ÉVALUATION
 
 
L'IMPARFAIT ET LE PASSÉ COMPOSÉ

3. DOSSIER FIN DE TRIMESTRE
RACONTER UNE HISTOIRE AU PASSÉ
1. Comment raconter une histoire au passé
Cliquez ICI, vous y troverez un lien avec une très bonne explication.

Vous avez compris? D'abord, faites ces activités pour travailler avec les deux temps verbaux qu'on utilise au passé:Une histoire d'amour
Un conte de fée moderne
L'histoire de Blanche Neige
Une histoire en morceaux
Le bébé caniche
Vendredi matin


ENSUITE, VOILÀ LES MARQUEURS TEMPORELS, DONT VOUS AUREZ BESOIN POUR RACONTER UNE HISTOIRE.
 
Les connecteurs temporels ou marqueurs de temps
Pour exprimer le temps, l’ordre chronologique dans un récit, on place entre les phrases des indications de temps.

Les connecteurs temporels les plus courants :
Il était une fois, hier, avant, la veille, auparavant
Aujourd’hui, maintenant, ce jour-là, un jour, chaque jour, ce matin-là, une fois par an
Demain, après, plus tard, le jour suivant, le lendemain, le mois d’après

d’abord, premièrement, puis, ensuite, après, alors, et, enfin, quand, depuis, depuis que, pendant, avant que, après que, dès lors, comme, en même temps que, bientôt d’ailleurs, soudain, tout à coup, jamais, jusqu’au bout ...
                                                
Classement de ces connecteurs :
L’antériorité :
C’est le caractère de ce qui précède dans le temps (un événement A se passe avant un événement B).
-        Il était une fois, la veille du jour…

La simultanéité :
C’est le caractère de ce qui se passe en même temps (un événement A se passe en même temps qu’un événement B).
-        Quand + verbe conjugué, en même temps que, pendant que

La postériorité :
C’est le caractère de ce qui suit dans le temps (un événement B se passe après un événement A).
-        le lendemain, et bientôt, puis, bientôt

La durée
C’est l’espace de temps pendant lequel le temps est compté.
-        ce matin-là, maintenant que

La fréquence
C’est le nombre d’occurrences d’un phénomène (par unité de temps).
-        Chaque jour, une fois par an, jamais

Les connecteurs de rupture. Les marqueurs de rupture.

- Soudain, d’un seul coup, tout d’un coup, alors, un beau jour, une nuit, mais, et paf!…

ACTIVITÉS:
Les marqueurs de durée
Depuis, cela fait, il y a
"il y a" est suivi d'une période de temps et l'action ne continue pas aujourd'hui contrairement à "depuis" et "cela fait".
Exercice
adverbes et locutions



ET MAINTENANT, À VOUS DE CRÉER UNE HISTOIRE!:

http://expositions.bnf.fr/contes/pedago/atelier/index.htm






LA NÉGATION

LA COMPARAISON
Actividad 7: "la comparaison"
Actividad 8: "la comparaison"
Actividad 9: "la comparaison"
Actividad 10: "la comparaison"

MIEUX ou MEILLEUR


Quand on fait une comparaison entre deux objets, personnes, etc. De temps en temps il arrive qu’on doit utiliser des comparatifs irréguliers. C’est-à-dire, on connaît déjà la règle générale de la comparaison, mais il faut aller plus loin. Cela se passe avec les comparatifs de l’adjectif BON (bonne, bons, bonnes) et de l’adverbe BIEN.
1.- BON, BONNE, BONS, BONNES. En espagnol signifie “bueno, buena, buenos, buenas”. Quand on fait la comparaison on dit “Mi pizza está buena, pero tu ensalada está MEJOR”.
Donc comment on exprime ce “MEJOR” en français?, on dit MEILLEUR (meilleure, meilleurs, meilleurs).  Un truco par no equivocarse en que como su adjetivo, el comparativo también concuerda en género y en número.
Exemple: Il est bon en français mais je suis meilleur(e) en mathématiques.

2.- BIEN. Avec cet adverbe, il se passe du même, en espagnol on dit “mi coche está bien, pero el tuyo está mejor”. Dans ce cas, le comparatif en français est MIEUX. Que al provenir de un adverbio no cambia nunca su forma, es decir, es invariable.
Exemple: Il parle bien en français, mais je parle beaucoup mieux.
D’AUTRES COMPARATIFS IRRÉGULIERS
On va voir d’autres comparatifs. D’abord les contraires de ceux qu’on vient de voir,
BON ≠ MAUVAIS                                       BIEN ≠  MAL
MEILLEUR  ≠ PIRE                                      MIEUX  ≠ PIS

3.-MAUVAIS, PLUS MAUVAIS, PIRE (malo, más malo, peor).  Quand on veut dit tout le contraire à bon, on utilise les comparatifs “plus mauvais” ou “pire”. (attention pas dans tous les cas on peut les utiliser indifféremment).
Exemple: Son dernier roman est pire que son précédent ( = plus mauvais)

1.- http://www.xtec.cat/~psanz/tick/exfra/A1MUL001.htm
2.- http://www.estudiodefrances.com/fle-html5/grammaire/mieux-meileur.html
4.- http://www.asahi-net.or.jp/~ik2r-myr/english/reframe3x4.htm
5.- Jeu de l’oie. http://jeudeloie.free.fr/intermediaire/comp/oie.HTML

LES PRONOMS COD ET COI


 
 

No hay comentarios:

Publicar un comentario